La Mante Religieuse

mante religieuse praying mantis

La Mante religieuse
Crédit photo : SerelyArtworks

Patience… Tout vient à point à qui sait attendre, tel est la devise de cet insecte extraordinaire .

Un Chasseur patient

La Mante Religieuse est un insecte diurne, qui aime la chaleur et la grande végétation. Elle  est le seul insecte représentant du genre Mantis, mais il existe un certain nombres  de variétés de formes et de couleurs, car la carapace extérieure de l’insecte s’adapte à son environnement, camouflage oblige! Sa technique de chasse est assez simple. Elle se place dans les hautes herbes, en hauteur, où sa taille fine, sa couleur et son immobilité évoque très fortement la végétation : elle devient invisible des insectes qu’elle chasse, mais aussi des oiseaux. Et puis, elle attend qu’un insecte passe à proximité. Elle déploie alors ses formidables faux à très grande vitesse. La faux est en deux parties, la partie supérieure se referme sur l’insecte et l’entraine vers la partie inférieur crénelées, selon le bon vieux vieux principe du piège à ours. Et clac! La victime ne peut plus s’échapper et se fait dévorer vive.

D’autres armes lui assurent sa pitance et sa survie : ses yeux, placées ainsi sur la tête, lui permettent une vue à 180° et en relief, s’il vous plait! Sa taille impressionnante , de 5 à parfois 15 cm, la préserve de beaucoup de prédateurs insectoïdes. En cas de danger, les ailes de son abdomens peuvent la propulser en sécurité en peu de temps, même si elle ne peut voler très vite ni très longtemps. Ses réflexes extraordinaires et son immobilités la rendent difficile à percevoir dans son élément, et difficile à prendre de court. La puissance de ses faux lui permettent de capturer de petits insectes, mais aussi de plus gros, voire d’autres animaux:  des araignées de belles tailles, de petits serpents et de petits oiseaux, même si ce cas est rare. Gare à celui qui s’en prend à elle! Ses mandibules sont très puissantes, situées à l’horizontale de sa petite tête triangulaires, et peu de choses peuvent leur résister, même la coque dure des scarabées. Ses pattes sont très longues, ressemblent fortement à des brins d’herbes. Elles sont souples et puissantes, et lui permettent de se hisser d’herbe en herbe sans en faire ployer un brin.

Vous l’aurez compris : la Mante Religieuse est une chasseresse bien équipée, patiente, puissante et efficace.

Mangeuse d’hommes!

Un Mâle Mante Religieuse... Peu farouche.  Crédit photo : Serely Artworks

Un Mâle Mante Religieuse… Peu farouche.
Crédit photo : Serely Artworks

La Mante Religieuse a mauvaise réputation auprès des humains. Il paraitrait qu’elle dévore son mâle! Une vraie veuve noire, dont la réputation a inspiré et validé des idées dites « gynocratiques » en opposition à « phallocratiques » c’est-à-dire où le pouvoir revient aux femmes et exclusivement aux femmes. Mais qu’en est-il exactement?

Tout d’abord, les cas de dévorations cannibales de la femelle sur le mâle après accouplement ne se sont déroulés qu’en vivarium, c’est-à-dire en captivité. Impossible de savoir si dans la nature, la femelle le dévore entièrement ou non! Il est possible qu’à la fin de l’accouplement, la femelle, épuisée, cherche à se nourrir absolument… Et se jette sur la première chose qui se présente à ses mandibules – en l’occurrence, son mâle, qui n’a aucune chance de s’enfuir dans un petit vivarium!

Il est possible en revanche que la femelle coupe la tête du mâle, mais pour une bonne raison. L’acte de reproduction chez les mantes religieuses est long et fastidieux. Le sperme du mâle est énorme et en immense quantité, la fécondation est longue et difficile. Sur une échelle humaine, on peut comparer ça à une sorte de poix très épaisse, dont il faudrait des litres et des litres… Si la femelle sait que ses œufs ne sont pas féconder, le mâle, lui a une folle envie de retourner jouer avec ses copains. Alors, elle lui coupe la tête. Mais attention, on parle d’insectes! Ça ne le tue pas sur le coup. Pourquoi? Parce que les insectes n’ont pas de cerveaux à proprement parler, mais plusieurs centres nerveux commandant les fonctions vitales indépendamment des uns des autres. En lui coupant la tête, la femelle supprime la commande « se carapater » du mâle, pour laisser seulement les commandes nécessaires à la reproduction.

Les mœurs amoureuses de cet animal sont encore assez méconnues, et je ne me permets pas d’affirmer cela en tant que vérité vraie et absolue. En revanche, puisqu’il s’agit d’un animal, on peut pas émettre de jugement moral… Les lois de la survie ne sont pas les mêmes que chez nous! Si effectivement,  elle tue et mange son mâle, ce serait très probablement pour la survie de l’espèce, et non pas pour satisfaire une monstrueuse pulsion cannibale. Il m’est arrivé de croiser des mâles Mantes Religieuses APRES la saison des amours! C’est donc qu’ils peuvent survivre à ça, au moins certains. De plus, il s’agit d’un insecte estival, qui naît en mars pour mourir en octobre… Et ils s’accouplent de fin août à fin septembre, soit en fin de vie.

Un symbole de guerrier et de fertilité

L’Homme, dans sa grande sagesse, a admiré de nombreux animaux pour leur force, leur puissance, leur rapidité. Tout comme le Lion, la Mante Religieuse symbolise dans de nombreuses cultures la force du guerrier, la maîtrise de son corps, la rapidité et la précision des mouvements. Une branche du  Kung Fu s’inspire de cet animal, pour un art tout en puissance, en débordements de prises aux bras et immobilisations. L’adversaire ne peut plus bouger, tandis que le pratiquant, lui ne s’est que très peu déplacé.

Sa voracité, son efficacité de chasseresse et ses proies de prédilections étant les insectes nuisibles, la Mante Religieuse a été vénérée à travers les siècles et les peuples comme protectrices des cultures et des récoltes. Elle mange les insectes qui détruisent ces dernières, et l’Homme s’en est bien aperçut. Au Japon par exemple, on ornait les cloche rituelles- les Dotaku -des temples  destinés aux bonnes récoltes.

En résumé :

Cet insecte est un chasseur prodigieux. Bien armé, efficace il protège les jardins des insectes nuisibles. Sa force a inspiré l’Homme, son efficacité, ainsi que ses mœurs cannibales. Vous pouvez observer les Mantes Religieuses de mars à octobre, mais surtout en août et en septembre, où elles ont atteint leur pleine maturité. Peu agressif, ils réagissent relativement bien à la proximité de l’homme, mais n’y mettez pas les doigts!

Si quelques uns pratiquent l’élevage des Mantes Religieuses, je déconseille néanmoins cette pratique, car cet insecte ne mange que du vivant, ce qui signifie faire aussi l’élevage de mouches, de grillons… Et de nombreux paramètres à prendre en compte, comme l’humidité, la chaleur etc.  Les observer à l’état sauvage est chose magnifique. Il peut arriver, qu’à l’occasion un spécimen décide de se mettre au chaud chez vous lors des premiers frimas. C’est ce qu’il se passe chez moi, et ma maison est un refuge pour Mantes transies de froid. Certaines ont vécues avec nous, d’autres ne sont restées qu’une nuit, mais l’expérience est toujours forte en émotion. Et si vraiment vous voulez que votre jardin soit accueillant, n’utilisez pas d’insecticides ou de pesticides. C’est mauvais pour eux, pour les autres animaux sauvages et les nappes phréatiques!

Concon, Mante Religieuse pas comme les autres...  Crédit Photo : Serely Artworks

Concon, Mante Religieuse pas comme les autres…
Crédit Photo : Serely Artworks

RIP à Concon, qui partait chasser le jour, et rentrait dormir la nuit, et à Pépette, qui est venue vivre ses derniers instants au chaud, chez moi.

Tous les deux faisaient des « câlins », je pouvais le prendre et les toucher sans qu’ils m’attaquent parce que je les nourrissais. Et pensée spéciale pour Concon Junior, qui a passé deux mois à la maison à me grimper dessus et à se cacher sous le buffet pour manger les vilaines araignées qui me font si peur. Il a atteint 15cm,  a pris la couleur de la poussière et semblait parfaitement à l’aise à la maison, il n’avait pas besoin de GPS pour trouver les fenêtres.

Merci à ces animaux d’avoir partagé un moment de vie avec moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s