La Girafe

Girafe  et ses copines  Crédit : Belvi

Girafe et ses copines
Crédit : Belvi

Girafe et ses copines
Crédit : Belvi

Douceur et tranquillité, animal pacifiste, la Girafe… Nul besoin d’être violent pour être respecté.

Un Animal Hors-normes!

the_masai_giraffe_by_silvervulpine-d5jruxo

Girafe en train de manger.
Crédit : SilverVulpine

Ce mammifère ongulé et ruminant vit dans les grandes savanes africaines. On divise les Girafes en neuf sous-espèces, selon leur habitat et les motifs de leurs robes. Grande, la Girafe l’est! Elle mesure entre 4 mètres de haut pour les plus petites, et peut atteindre les 6 mètres de haut pour les plus grands mâles. Sa taille extraordinaire en fait l’animal terrestre le plus haut. Mais si il n’y avait que sa taille qui était démesurée… Son poids est à la mesure de sa taille :  les femelles pèsent en moyenne 600kg, et peuvent atteindre 1 tonnes – 1000 kilogrammes! – soit le poids moyen d’un mâle. Les mâles, eux, peuvent peser jusqu’à 1 tonne et demi.

 Nous connaissons la Girafe pour sa taille extraordinaire…. Mais c’est son cou vertigineux qui retient toute l’attention, un cas unique dans le monde animal. Ce cou représente à lui seul la moitié de la taille de l’animal environ. Chose extraordinaire, il n’a pas plus de vertèbres que notre petit cou d’humain : 7 seulement pour un cou de 3 mètres!  Cela veut dire que le sang de la Girafe doit fait une ascension de 3 mètres pour irriguer le cerveau, et ne pas se bloquer dans ses grandes pattes!  Ainsi, elle possède un système de circulation sanguine particulier, particulièrement efficace. La NASA utilise la Girafe pour étudier l’effet de la pesanteur sur circulation sanguine, et celle de la Girafe est tellement efficace que la NASA s’en inspire pour les combinaisons de ses cosmonautes!

Girafe qui boit, un exercice... délicat  Crédit : Querfahrer

Girafe qui boit, un exercice… délicat
Crédit : Querfahrer

Debout, la Girafe est lente, gracieuse et majestueuse. Elle soulève ses longues pattes à gestes mesurés… Mais boire relève du défi! A cause de son très long cou et de ses pattes graciles, la position pour se désaltérer est périlleuse, car c’est le seul moment où son cou, et les artères  vitales qui irriguent son cerveau, se trouvent à portée de prédateur. De plus, comment ça se passe, avec un tel volume de sang qui circule, elle doit s’assommer toute seule lorsqu’elle penche la tête! Heureusement, un système complexe de valves dans le cou retient le sang dans le cou pour qu’un afflux brutal de fluide ne sature pas son cerveau.  Ce cou énorme et ces pattes interminables entrainent d’autres modifications: si la Girafe se déplace lentement la plupart du temps, elle peut accélérer jusqu’à 50 kilomètres par heures…. Mais son galop est bizarre! Contrairement à beaucoup d’autres ongulés, elle court comme le chameau, en avançant les jambes du même côté, et son cou se tend en avant grâce à un muscle spécial pour assurer encore plus de propulsion, et pour servir de balancier. Elle peut semer un lion à la course!

Bébé Girafe qui se repose  Crédit : Momotte

Bébé Girafe qui se repose
Crédit : Momotte

Mais la Girafe n’a pas beaucoup de prédateurs. Adulte, sa taille gigantesque, son cou inaccessible et ses redoutables sabots lui assurent une certaine sécurité pour peu qu’elle soit en parfaite santé. Seuls les petits, les Girafes âgées ou malades sont menacées. Et même encore, les lionnes ont intérêt à s’y prendre à deux fois et avec beaucoup de prudence. C’est une des rares occasions où l’on voit le mâle daigner participer à la chasse!  C’est dire…. Les Girafes vivent en groupe de femelles, pour protéger les petits, et les mâles eux vivent isolés. Elles prennent très peu de sommeil, elles peuvent se reposer au sol, mais font surtout de petites siestes de quelques minutes. Mises bout à bout, cela représente deux heures de sommeil! C’est très peu. Ainsi, un groupe de Girafes, avec leur grande taille et leur petit besoin de sommeil, est tout désigner pour être les gardiennes de la savane et prévenir les autres ruminants de l’arrivée d’un prédateur.

Un grand cœur et de la douceur…. 

2c1529d4136638db679926f1166a9383-dz42v2

Girafe aux yeux de soie…
Crédit : TVD Photography

La Girafe est le symbole de la générosité et de la non-violence. Comment imaginer que cet animal majestueux et gracile puisse être agressif? D’ailleurs, il ne l’est jamais, il ne fait que se défendre. La Girafe ne « parle » pas, mais ses grandes oreilles écoutent attentivement. Ses yeux de biche lui assurent une excellente vue, et semblent contempler le monde avec douceur. Malgré sa position en hauteur, la Girafe n’est jamais dédaigneuse ou méprisante… Son cœur est énorme, il pèse 13 kilos en moyenne, et avoir un grand c’est être généreux!

Les Girafes communiquent entre elle sans cris ni bruits, mais par mouvements corporels, balancements de la tête et du cou. Peut-être même par ultrasons, comme les Okapis auxquels elles sont apparentés, mais ce  n’est pas prouvé. Toujours est-il qu’elles se font comprendre sans bruits, sans brutalité et c’est paisible…. Les Girafes n’ont pas d’incisives, elles ne pourraient même pas mordre un bout de bois! Elles ont une langue préhensiles et des lèvres souples qui leur permettent d’attraper la branche la plus haute et la plus succulente, de la porter à la bouche et d’en « raser » les feuilles en rejetant la tête en arrière. A la fin, le végétal n’est même pas abîmé, il a juste perdu quelques feuilles!

Jeune Girafe  Crédit : Yupa

Jeune Girafe
Crédit : Yupa

D’ailleurs, la Girafe est si paisible qu’un psychologue américain, Marshall Rosenberg a mis au point un système de communication basé sur la non-violence et l’a nommé le Girafien. Il met ce langage en image : le Girafien, le langage de la Girafe, s’oppose au discours agressif et non-constructif du langage du Loup, celui que l’on manie la plupart du temps. Parler Girafe consiste à bannir les accusations et les griefs lors d’un conflit, et à exposer le plus clairement possible ses besoins élémentaires et ses sentiments… Sans oublier d’écouter l’autre avec les grandes oreilles d’une Girafe.

La Girafe a fasciné à travers l’histoire… Un animal aussi grand et majestueux ne pouvait qu’inspirer l’homme! Le premier contact de l’Europe avec une Girafe se situe du temps de Jules César, qui avait fait de la Girafe le symbole de ses conquêtes en Afrique. Il faudra attendre le XVème siècle, pour qu’un Florentin, Laurent de Médicis, en apporte une en Italie.  Mais chez elle, en Afrique, la Girafe est un symbole de roayuté :  si un cavalier soudanais parvenait à battre deux fois une Girafe à course et à la tuer ensuite, il devenait Roi.  Certaines Tribus Africaines attribuent des pouvoirs magiques à la Girafe, et utilisent sa queue de 1 mètre de long comme symbole régalien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s